COVID-19 : pour retrouver toutes les dernières informations et communication de l'Ordre,
Fermer
Fermer
Menu

Maternité : calculer ses droits grâce aux simulateurs

Maternité
Mis à jour le 3 juin 2021

En fonction de votre situation, vous pouvez effectuer une simulation pour connaître vos dates de congé et vos droits. C’est rapide, c’est simple : vous avez la réponse en 2 clics !

Afin de vous accompagner, nous mettons à votre disposition une fiche explicative des démarches à effectuer et les documents auxquels elle fait référence.

La loi 2019 prévoit la possibilité de prendre le congé maternité soit pour :

  • Une durée minimale (8 semaines) quel que soit le mode de grossesse ;
  • Une durée dite maximale de 16, 26, 34 ou 46 semaines ;
  • ou entre la durée minimale et la durée maximale. Il faudra pour cela contacter la CPAM pour connaitre les dates de début et de fin de congé maternité (en effet l’assurée peut décider de la durée de son congé maternité en respectant le minimum de 8 semaines).

Les simulateurs sur le site ne concernent que les durées dites « minimale et maximale » de congé maternité.

Quatre simulateurs vous sont également proposés pour calculer vos dates de congé maternité et les indemnités qui vous seront versées (à consulter depuis un ordinateur) :

Il vous suffit à chaque fois de renseigner la date présumée d'accouchement et/ou la date souhaitée de début de congé maternité.

 

POINT TRES IMPORTANT :

Pour une demande de report du congé maternité (imprimé n°7), l’assurée doit fournir avant le début du repos prénatal légal :

  •  Un certificat médical établi par un médecin ou une sage–femme attestant que l’état de santé de l’assurée lui permet de continuer son activité professionnelle ; 
  •  Une demande écrite de l’assuré.

Cette demande peut être faite pour une semaine et renouvelée (en joignant de nouveau les pièces) pour une 2e semaine et éventuellement pour une 3ème semaine (en joignant de nouveau les pièces). 

Ces simulateurs sont fournis à titre indicatif, sous réserve de toutes modifications légales ou réglementaires qui pourraient intervenir.