Vendredi 26 mai : fermeture des services de l’Ordre. Une permanence en service allégé aux maniements de fonds de la Carpa sera assurée.
Fermer
Fermer
Menu

Campagne présidentielle : l’Ordre des avocats de Paris met en garde les Français contre les déclarations dangereuses de certains candidats

Communiqué de presse
Mis à jour le 3 février 2022

Les avocats sont particulièrement inquiets de la teneur des débats concernant la justice et des déclarations de certains candidats qui souhaitent faire des magistrats et des avocats des boucs émissaires. 

Affirmer que le juge des libertés et de la détention doit être supprimé, en raison d’un prétendu rôle néfaste, ou que la place des avocats doit être réduite parce que les droits de la défense seraient trop importants et nuiraient à la bonne marche de la justice, constitue un discours simpliste et populiste dont les conséquences pour l'État de droit seraient désastreuses. 

 Pour Julie Couturier, bâtonnière de Paris, et Vincent Nioré, vice-bâtonnier de Paris, "Ces propos sont aussi scandaleux qu’intolérables. Plutôt que de diviser les Français, notamment au sein de la famille judiciaire, nous attendons des différents candidats à la présidentielle qu'ils fassent des propositions concrètes pour améliorer la collaboration entre les différents acteurs et ainsi offrir à nos compatriotes une justice efficace et de proximité".