Elections ordinales 2021 : retrouvez toutes les informations sur le scrutin mises à jour régulièrement à compter du 13 septembre jusqu'au résultats du 2nd tour.
Fermer
Fermer
Menu

Le divorce du dirigeant

Mis à jour le 27 avril 2021

La Commission "Famille" du barreau de Paris tenait, le 13 juin 2013, sous la responsabilité d'Hélène PoiveyLeclercq, avocat à la Cour, une réunion consacrée au divorce du dirigeant, à laquelle intervenaient Béatrice Vignolles et Axelle Bersagol, avocats à la Cour.

Béatrice Vignolles a précisé, en introduction, que le but de la réunion est d'étudier les cas dans lesquels le statut de dirigeant, ou plutôt d'associé de société ou de chef d'entreprise, peut avoir une incidence dans le cadre d'une procédure de divorce et donc quels sont les réflexes que l'avocat doit avoir lorsque l'une des parties est un chef d'entreprise. Si le divorce est la faillite du couple, le but est qu'il ne soit pas également la cause de la faillite de l'entreprise. Il est donc préférable pour l'entrepreneur soit d'anticiper la séparation et de se prémunir contre les effets néfastes pour son entreprise du risque de divorce, soit d'avoir de bons réflexes pour éviter de cumuler la perte du conjoint et de l'entreprise. Pour télécharger le compte-rendu complet, cliquez ici.