COVID-19 : pour retrouver toutes les dernières informations et communication de l'Ordre,
Fermer
Fermer
Menu

Soutien à Madame Electra Koutra, avocate en Grèce

Mis à jour le 27 avril 2021

COMMUNIQUE DE L’OBSERVATOIRE INTERNATIONAL DES AVOCATS EN DANGER (OIAD) - Mercredi 30 novembre 2016

Electra Koutra, avocate en Grèce, représente les familles de sept mineurs syriens, réfugiés sur le territoire grec, arrêtés le 27 septembre 2016 alors qu’ils s’apprêtaient à participer à une représentation théâtrale sur leur expérience en Syrie. Ils s’étaient munis pour l’occasion d’armes factices en plastique. Deux Syriens âgés de 21 et 24 ans ont été arrêtés avec eux, le groupe étant suspecté d’appartenir à un groupe armé.

Contactée en qualité d’avocate, Electra Koutra a immédiatement dénoncé les conditions d’interrogation et de détention des 7 mineures, empêchés de contacter leurs proches, humiliés et malmenés par les forces de police avant d’être remis en liberté. Ils portent aujourd’hui plainte pour fouille corporelle illégale, violence physique et psychologique et détention arbitraire.

Deux jours plus tard, Electra Koutra et une avocate stagiaire travaillant sur le cas recevaient une citation à comparaitre en qualité de « suspect ». A la suite de leur demande d’avoir accès au dossier comme le prévoit la loi grecques, la citation fut corrigée pour adopter le terme de « témoin ».

Le jour suivant, Electra Koutra surprenait deux hommes en civil dans sa propriété, qui s’avéraient être des policiers. L’un d’eux l’accuse d’être « contre la police ». Sa demande de protection adressée au Parquet général dossier n’aboutit pas mais est intégrée à ce même dossier et une polémique se développe dans la presse, faisant état d’une circulaire adressée aux commissariats grecs visant à prévenir de possibles actes de violences suite au rapport d’Electra Koutra.

***

L’Observatoire international des avocats en danger dénonce avec force la situation dans laquelle se retrouve aujourd’hui l’avocate Electra Koutra qui exerçait les droits de la défense légitime et nécessaire de 7 mineurs étrangers particulièrement vulnérables ayant fait l’objet d’une arrestation arbitraire.

Il appelle les autorités grecques à cesser toute mesure d’intimidation ou d’harcèlement à l’encontre de l’avocate Electra Koutra et à assurer sa sécurité ainsi que celle de sa famille.

Il appelle les autorités grecques à se conformer aux Principes de base relatifs au rôle du barreau adoptés par le huitième Congrès des Nations Unies pour la prévention du crime et le traitement des délinquants qui s'est tenu à La Havane (Cuba) du 27 août au 7 septembre 1990 et qui prévoient en particulier les garanties suivantes liées à l'exercice de la profession d'avocat :

16. Les pouvoirs publics veillent à ce que les avocats a) puissent s'acquitter de toutes leurs fonctions professionnelles sans entrave, intimidation, harcèlement ni ingérence indue; b) puissent voyager et consulter leurs clients librement, dans le pays comme à l'étranger; et c) ne fassent pas l'objet, ni ne soient menacés de poursuites ou de sanctions économiques ou autres pour toutes mesures prises conformément à leurs obligations et normes professionnelles reconnues et à leur déontologie.

L’OIAD demeurera particulièrement vigilant aux suites qui seront données à cette affaires par les autorités grecques et appellent les avocats à demeurer mobilisés.

 

 

Qui sommes-nous ?

L’Observatoire international des avocats en danger a été fondé par le Conseil national des barreaux (France), le Barreau de Paris (France), le Consejo General de la Abogacía Espanola (Espagne), et le Consiglio Nazionale Forense (Italie). Son objectif est de mener une veille permanente de la situation des avocats menacés dans le monde en raison de l’exercice légitime de leur profession et de porter assistance aux avocats dont la vie, la liberté ou l’exercice professionnel sont menacés.

Sont membres actifs de l’OIAD les barreaux suivants :

Rouen

La Rochelle

Montpellier

Metz

Hauts-de-Seine

Tours

Thonon-les-bains

Brest

Oristano

Turin

Genève

Talavera de la Reina (Tolède)

Lleida