Elections ordinales 2021 : retrouvez toutes les informations sur le scrutin mises à jour régulièrement à compter du 13 septembre jusqu'au résultats du 2nd tour.
Fermer
Fermer
Menu

EFB : la promotion Jacques Toubon, Défenseur des droits, a fait sa rentrée

Mis à jour le 27 avril 2021

Le 10 janvier 2019, la rentrée solennelle de l’École de formation professionnelle des barreaux de la cour d’appel de Paris s’est déroulée salle Pleyel, en présence, notamment, de son directeur Pierre Berlioz, du bâtonnier de Paris et présidente de l’école, Marie-Aimée Peyron et de Jacques Toubon, Défenseur des droits, le parrain de la nouvelle promotion.

jacquestoubon.jpg

Cette année l’EFB accueille quelque 1 800 élèves avocats. Poursuivant sa modernisation, avec des enseignements plus professionnalisants et des développements du numérique, elle a désormais une nouvelle identité visuelle, dévoilée ce 10 janvier, et sera bientôt dotée d’un nouveau site internet et d’un nouvel intranet.

Dans cette école rénovée, les élèves avocats ont été invités par les différents intervenants à profiter d’une scolarité totalement tournée vers la pratique, à l’exception de la déontologie, pour développer des réflexes professionnels, acquérir une expérience à l’international, s’ouvrir à l’interprofessionnalité et se former aux outils numériques grâce au Lab EFB, voire à développer leur propre projet avec le parcours Talents. « En 2019, le juriste est un innovateur à peine de ne plus être un juriste. La révolution des services est en cours », a déclaré Pierre Berlioz, « il ne sert à rien d’être un sachant, il faut être un stratège, avoir de l’imagination ». « L’EFB est là pour vous transformer en avocat de demain » a-t-il lancé à ses nouveaux élèves, « vous avez reçu l’ordinateur à la fac, nous allons vous donner le système d’exploitation ».

Le vice-bâtonnier Basile Ader et la bâtonnier Marie-Aimée Peyron ont insisté pour leur part sur l’importance du petit serment qui marque le début du secret professionnel pour chacun des élèves avocats, et sur la nécessité de s’impliquer dès maintenant dans l’avenir de la profession, en étant force de propositions dans le cadre des réformes, et tout particulièrement de l’actuelle réforme de la justice.

Dernier à prendre la parole, Jacques Toubon, parrain de la promotion, a alerté les futurs avocats sur leur rôle dans la société « à un moment crucial où l’institution judiciaire va être profondément modifiée » : « Vous êtes une vigie, un sismographe des droits fondamentaux et de la demande sociale ». « Le droit n'est pas seulement votre outil, il doit être votre combat pour que nos concitoyens comprennent que le droit est, comme l’oxygène de l’air, indispensable à la vie ».Le bâtonnier de Paris a également donné trois conseils aux élèves avocats : « Soyez indépendants, sachez dire non, parce qu’il convient que vous restiez fidèles à vos convictions, faute de quoi vous ne pourriez conseiller efficacement vos clients ; Ayez confiance en vous, même s’il faut savoir se remettre en cause ; Prenez soin de vous, car quand on s’investit beaucoup dans son travail, il est indispensable d’avoir des moments de respiration ».

La rentrée s’est clôturée par la prestation du « petit serment » devant Chantal Arens, Première présidente de la cour d’appel de Paris et Catherine Champrenault, procureure générale de la cour.