COVID-19 : pour retrouver toutes les dernières informations et communication de l'Ordre,
Fermer
Fermer
Menu

Décret Trump du 27 janvier 2017

Mis à jour le 27 avril 2021

Dominique Attias, vice-bâtonnière du barreau de Paris, et Frédéric Sicard, bâtonnier, s’indignent du caractère discriminatoire du décret anti-immigration signé par Donald Trump le 27 janvier dernier afin de stopper l’entrée éventuelle, sur le territoire américain, de « terroristes islamiques radicaux ».

Ce décret suspend en effet, pendant une durée de trois mois, l’entrée des ressortissants irakiens, iraniens, libyens, somaliens, soudanais, syriens et yéménites, sauf pour ceux disposant de passeport diplomatiques ou officiels.

L’application immédiate de cette mesure a provoqué le blocage de centaines de personnes en transit, dans les aéroports alors que ces personnes étaient détentrices de permis de séjour, visas étudiants ou carte verte.

Les associations opposées à ce texte ont obtenu d’un juge que ne soient pas expulsées les personnes interpellées en vertu du décret.

Demain, mardi 31 janvier, le Conseil de l’Ordre des avocats de Paris votera une motion condamnant le caractère discriminatoire de ce décret et les répercussions qu’il peut avoir.