Elections ordinales 2021 : retrouvez toutes les informations sur le scrutin mises à jour régulièrement à compter du 13 septembre jusqu'au résultats du 2nd tour.
Fermer
Fermer
Menu

Avocats : l’Observatoire International des Prisons a besoin de votre soutien

Mis à jour le 27 avril 2021

L'OIP sollicite le Barreau de Paris pour continuer à défendre les droits des personnes incarcérées.

Association loi 1901, la section française de l’Observatoire international des prisons (OIP) agit depuis près de 20 ans en faveur de la défense et de l’effectivité des droits fondamentaux des personnes incarcérées et pour un moindre recours à l’emprisonnement. Au fil des années, l’OIP s’est imposé comme un interlocuteur privilégié pour toute personne qui se trouve confrontée au milieu pénitentiaire et une ressource essentielle pour les professionnels de la justice, avocats en tête.

Source incontournable d’information, d’analyse et de décryptage des enjeux en matières pénale et pénitentiaire, l'OIP élabore ainsi des outils juridiques qui constituent pour de nombreux confrères des références indispensables à la connaissance et à la compréhension de la règlementation pénitentiaire.

  • De l’entrée à la sortie de prison, le Guide du prisonnier présente les règles de droit applicables aux personnes détenues en les confrontant à leur application au quotidien, le tout illustré par des témoignages, analyses et articles de presse.
  • La revue de l’association, Dedans Dehors, fournit au lecteur une information complète et rigoureuse sur l’actualité des prisons, les réformes en cours, mais aussi des pistes de réflexion quant au respect de la dignité en milieu carcéral et au développement des alternatives à l’incarcération.

Plus largement, l’OIP s’emploie à faire évoluer les conditions dans lesquelles s’exécutent en France les peines privatives de liberté. L’association a ainsi porté en justice des actions qui ont permis l’émergence, ces dernières années, d’une véritable cause juridique des personnes détenues et des évolutions jurisprudentielles importantes en matière de protection des droits des personnes détenues.

  • le 6 juin 2013, après deux années de bataille judiciaire, le Conseil d’Etat rappelait dans un arrêt de principe que la pratique des fouilles à nu systématiques porte une « atteinte grave et manifestement illégale » aux principes de respect de la dignité humaine et de la vie privée.  
  • le 30 décembre 2014, après sept années de bataille judiciaire, le Conseil d'Etat reconnaissait que les conditions de détention au quartier disciplinaire de Fleury-Mérogis portait atteinte à la dignité humaine ce qui aurait dû conduire à sa fermeture.  
  • Le 15 septembre 2015, le juge des référés du Tribunal administratif de Melun a pour la seconde fois ordonné au directeur de la maison d'arrêt de Fresnes de procéder à la destruction des murets de séparation illégalement présents dans les parloirs de cet établissement du fait de l'atteinte qu'ils portent aux droits fondamentaux.

>> Cliquer ici pour en savoir plus sur les actions juridiques et contentieuses de l’OIP.

Malgré une expertise largement reconnue et appréciée, encore récompensée récemment par l’un des Trophées Pro Bono du barreau de Paris, l’OIP est aujourd’hui confronté à des difficultés financières sans précédent qui pourraient compromettre à très court terme la pérennité de ses actions. Les restrictions budgétaires ont en effet imposé à cette association une baisse drastique de ses subventions alors même que cette cause reste trop impopulaire pour générer un engouement du secteur privé.   

Soutenue depuis longtemps par le Barreau de Paris pour le combat qu'il mène aux côtés des avocats pour faire avancer et respecter le droit en prison, l’OIP a besoin, aujourd’hui, du soutien des avocats du Barreau pour continuer, demain, à mener ses actions.

>> Cliquer ici pour soutenir l'OIP