Editorial

Hommage à Valentin Ribet

Chronique

Mis à jour le 24.09.2016

Notre barreau a perdu l’un des siens et la photo de Valentin en robe ne nous quittera jamais.

 

 

«Le 24 septembre 2014,

Valentin Ribet, à l'aube de ses 25 ans, prêtait serment devant la première chambre de la cour d'appel de Paris.

En présence d'Eva, de ses parents et grand-mère, de ses amis et de ses pairs du cabinet Hogan Lovells.

Nous étions fiers, émus, et heureux.

Le 24 septembre 2015, nous avions célébré cette date.

Valentin est tombé au Bataclan le 13 novembre 2015, le privant d'une vie pleine de promesses et sa robe d'Avocat est restée au vestiaire.

Nous restons debout et fiers, et la fondation Valentin Ribet, avec le soutien de la Fondation de France a vu le jour en décembre 2015 pour lutter contre l'illettrisme et l'obscurantisme.

Nous t'aimons.

Eva, Maxime, Léa, Olivier et Nadine Ribet. »

Il s’appelait Valentin Ribet, il avait 26 ans. Il était un tout jeune avocat, diplômé de la Sorbonne et de la London School of Economics. Il aimait le rock. Il a été tué au Bataclan. Notre barreau a perdu l’un des siens et la photo de Valentin en robe ne nous quittera jamais.

La Fondation Valentin Ribet a été créée en hommage à Valentin pour lutter contre l’ostracisme et la terreur avec les armes de l’éducation, de la culture, de la lutte contre l’illettrisme. 

www.Fondation-Valentin-Ribet.org 

valentin_ribet.jpg