Editorial

Retour sur le Centenaire du barreau de Beyrouth

Mis à jour le 29.05.2019


À l’invitation du bâtonnier de Beyrouth André Chidiac, et de l’ensemble des membres de son Conseil, le bâtonnier de Paris Marie-Aimée Peyron et le vice-bâtonnier de Paris Basile Ader, accompagnés d’une délégation composée du bâtonnier élu Olivier Cousi, de la vice-bâtonnière élue Nathalie Roret, du bâtonnier Jean-Marie Burguburu et du secrétaire de la commission internationale Stéphane de Navacelle, se sont rendus avec la présidente du CNB et les bâtonniers de Lyon, des Hauts-de-Seine et de Caen, au Liban les 16 et 17 avril derniers afin de participer aux cérémonies du centenaire du barreau de Beyrouth.

Le premier Ordre des avocats a, en effet, été créé au Liban en 1919, soit avant même l’indépendance du pays. Le barreau de Paris partage avec le Liban une ancienne, pérenne et dynamique coopération. Celle-ci s’illustre par les conventions de coopération signées, notamment, avec l’Université Saint-Esprit de Kaslik dès le 17 septembre 1993 et avec le barreau de Beyrouth le 12 mai 2011, mises en œuvre à travers des projets de formation et des initiatives en matière de défense des droits telles que la participation au Prix Louis Delamare créé à l’initiative du président de la Commission internationale M. Joe Karam. La délégation du barreau de Paris a d’ailleurs été à la rencontre des treize avocats parisiens installés au Liban pour un moment privilégié d’échanges sur leur exercice.

L’événement a été lancé sous le haut patronage du Président de la République libanaise Monsieur Michel Aoun, en sa présence et celle du Premier ministre et du président du Parlement.. Il a débuté avec un colloque consacré au « Devenir des professions de justice et l’intelligence artificielle », au cours duquel le bâtonnier de Paris est intervenue sur le thème « L’intelligence artificielle, défis et perspectives, S'approprier et accompagner l'évolution pour la profession ». Elle a ainsi pu mettre en valeur les initiatives du barreau de Paris en la matière – l’incubateur du barreau et son réseau international ou encore le Lab EFB – pour anticiper et contribuer à un développement éthique du numérique dans la justice, dans les relations avocat/justiciable, avec les juridictions, au conseil comme au contentieux. Dans la continuité, le bâtonnier élu et la vice-bâtonnière élue sont intervenus lors d’une table ronde consacrée aux « Devoirs et responsabilités des barreaux à l’ère de l’intelligence artificielle ». Ces évènements, ainsi que le dîner de clôture de ces journées, ont été l’occasion d’échanges pertinents et conviviaux avec ce barreau partenaire, entreprenant et engagé.

Ce déplacement a également offert l’opportunité de rencontrer Jean Fahed, président de la Cour de cassation libanaise, qui célèbre aussi cette année son centenaire, ainsi que Saad Al-Hariri, Premier ministre du Liban et Albert Serhane, ministre de la Justice du Liban. Enfin, une rencontre avec Bruno Foucher, Ambassadeur de France au Liban, a permis d’entretenir la coopération initiée avec le Campus international Liban en 2017.

Retrouvez l’interview « Radio Orient » du bâtonnier et du bâtonnier élu en amont de ce déplacement en podcast.