Editorial

Mobilisation pour nos confrères turcs

Chronique

Mis à jour le 21.04.2016

Nos confrères Ramazan Demir et Ayse Acinikli sont détenus en Turquie. Avec sept autres avocats, Irfan Arasan, Hüseyin Bogatekin, Sefik Çelik, Adem Çalisçi, Tamer Dogan, Mustafa Ruzgar et Ayse Gösterislioglu, ils sont poursuivis pour avoir assisté leurs clients. Ils ont été interpellés la veille d'une audience au cours de laquelle 46 avocats devaient être jugés.

Chers confrères,

Nos confrères Ramazan Demir et Ayse Acinikli sont détenus en Turquie. Avec sept autres avocats, Irfan Arasan, Hüseyin Bogatekin, Sefik Çelik, Adem Çalisçi, Tamer Dogan, Mustafa Ruzgar et Ayse Gösterislioglu, ils sont poursuivis pour avoir assisté leurs clients. Ils ont été interpellés la veille d'une audience au cours de laquelle 46 avocats devaient être jugés.

Ils n'ont pas accès à leur dossier et ignorent les charges retenues contre eux.

Ces procédures successives contre nos confrères en Turquie ont deux finalités : entraver les avocats dans l'exercice de la défense en violation des grands traités internationaux auxquels la Turquie est partie, puis (de guerre lasse) dissuader les soutiens étrangers d’agir.

Par leur courage, nos confrères honorent notre profession. Leur sort ne peut pas nous laisser indifférents.

C’est pourquoi notre Conseil de l'Ordre a dénoncé ces dérives à deux reprises et s'est associé à la saisine du rapporteur de l'ONU pour l'indépendance des juges et des avocats.

Nous vous proposons de manifester votre :

  • indignation en écrivant aux autorités turques, européennes et françaises un courrier selon les modèles joints.
  • soutien à nos confrères en leur adressant des cartes postales aux adresses indiquées au bas de ce message. Nous vous suggérons un texte en turc qui a pour objectif de pouvoir atteindre leurs destinataires en franchissant la censure des gardiens de prison.

La Turquie est une grande nation. Témoignons notre solidarité à nos confrères et mobilisons-nous pour montrer qu'il ne peut y avoir de démocratie forte sans avocat libre et indépendant.

Afin de permettre de prendre en compte votre soutien, nous vous invitons à poster une copie de vos lettres et cartes postales sur la page Facebook "Support group for Istanbul imprisoned lawyers" :

Vos bien dévoués,  

Frédéric Sicard, bâtonnier de Paris
Dominique Attias, vice-bâtonnière de Paris     

Adresses de nos confrères détenus :

Ramazan DEMIR Silivri Kapali ceza Infaz kurumu. 5 nolu Cezaevi
Semizkumlar Mah. Ceza Infaz Kurumlari Kampusu
Silivri / Istanbul
TURQUIE

Ayşe ACINIKLI
Bakırköy Kadın kapalı ceza infaz kurumu, B6 Koğuşu / Zuhuratbaba Mah. Dr. Tevfik Sağlam Cad.
Lepra hastanesi yanı No: 28
Bakırköy-İstanbul
TURQUIE

Suggestions de rédaction pour les cartes postales :

Değerli Meslektaşım (mon cher confrère)
Değerli Ramazan / Değerli Ayşe (cher Ramazan / chère Ayşe)
Adalet (justice)
Savunma (défense)
Avukat (avocat)
Adalet ve savunma kelimelerinin türkçesini öğrendim (j’ai appris les mots "justice" et "défense" en turc)
Dayanisma ile (avec toute ma solidarité)
Cubben seni bekler (ta robe t'attend)
Ozgurluk (liberté)
Paris barosu seninle (le barreau de Paris est avec toi)
Avukat olarak meslektasimin yanindayim (je suis avocat, je soutiens mon confrère)
Eiffel kulesinden selamlar (un bonjour de la Tour Eiffel)
Unutulmuyacaksın (on ne t’oublie pas)
Sevgiyle, (amitiés)
Saygiyla, (mes salutations respectueuses