Editorial

Minute de silence

Chronique

Mis à jour le 17.11.2015

En ciblant principalement des jeunes qui assistaient à un match de football, à un concert de rock, ou qui dînaient à des terrasses de restaurants, les terroristes de Daech ont tué et blessé plus de 400 personnes. Dans cette foule de victimes anonymes il y avait des avocats.

En ciblant principalement des jeunes qui assistaient à un match de football, à un concert de rock, ou qui dînaient à des terrasses de restaurants, les terroristes de Daech ont tué et blessé plus de 400 personnes. Dans cette foule de victimes anonymes il y avait des avocats.
 
Le barreau est dévasté. Chacun a une pensée pour notre confrère Valentin Ribet, âgé de 26 ans, mort au Bataclan. C'était un brillant avocat. Il était aimé ainsi qu'en témoignent les messages de sympathie qui nous viennent de partout. Il avait prêté serment l'année dernière, partageait le bureau d'un ancien secrétaire de la Conférence dans une équipe qui pratiquait le droit pénal des affaires. À ses côtés, Eva Naudon, jeune avocate également, a été grièvement blessée, mais ses jours ne sont plus en danger. Dans la même salle de spectacle, Lola, soeur de notre confrère Clément Salines a trouvé la mort. Nous pensons à eux et à tous les autres...
 
A l'occasion de la Rentrée solennelle de notre barreau, dans un mois, nous honorerons la mémoire de Valentin Ribet, nous dénoncerons toutes les formes de terrorisme et nous nous rassemblerons pour dire notre attachement à tout ce que les barbares abhorrent: la vie, la liberté et la force du droit. Nous y rappellerons que le sens de notre engagement est de toujours combattre l'injustice - la vraie injustice, c'est la mort, celle d'un jeune avocat comme de toutes les victimes du terrorisme.

Nous respecterons une minute de silence ce lundi 16 novembre à midi. Cependant, le parquet général nous a fait savoir que le risque d'une nouvelle vague de terrorisme interdit tout rassemblement massif au palais.

Dès lors, nous vous appelons à observer ce moment de recueillement partout où vous serez : dans vos cabinets, dans les salles d'audience, à l'Ordre. Nous serons ensemble, en pensée, unis avec les 30 000 membres de notre barreau, qui rendra hommage aux victimes et formera le voeu du triomphe des valeurs de notre serment d'avocat.
 

Pierre-Olivier Sur, Bâtonnier de Paris
Laurent Martinet, Vice-Bâtonnier de Paris
Frédéric Sicard, Bâtonnier élu  
Dominique Attias, Vice-Bâtonnière élue