Editorial

Le Bâtonnier de Diyarbakır, assassiné ce matin en Turquie

Chronique

Mis à jour le 03.12.2015

Le Bâtonnier de Paris salue avec émotion la mémoire du Bâtonnier de Diyarbakır, abattu ce matin en Turquie lors d'une conférence de presse.

Paris, le 28 novembre 2015 - Le Bâtonnier de Paris salue avec émotion la mémoire du Bâtonnier de Diyarbakır, abattu ce matin en Turquie lors d'une conférence de presse.

Né à Cizre en 1969, Tahir Elçi, marié, père de deux enfants, avait pris la tête du barreau de Diyarbakir en 2010.

Engagé dans la lutte pour les droits de la minorité kurde, il n’avait eu de cesse que d’appeler l’Etat turc, ainsi que les rebelles kurdes du PKK à la réconciliation.

« Il est plus facile de tirer des coups de feu que de faire la paix », avait-il confié au Monde. Interpellé, inculpé et mis en examen pour apologie du terrorisme parce qu'il avait déclaré publiquement que « le PKK n’était pas une organisation terroriste », il risquait sept ans de prison.

Le barreau de Paris, qui a envoyé des observateurs à toutes les audiences où des avocats turcs étaient jugés du seul fait de l'exercice de la défense de kurdes, connaissait et appréciait particulièrement le Bâtonnier Elçi pour son courage. Il adresse ses condoléances à la famille Elçi ainsi qu'au barreau de Dyarbakir.

Le barreau de Paris rendra hommage à la mémoire du Bâtonnier Elçi et au courage de tous les avocats qui risquent leur vie à l'occasion du lancement de l'observatoire international des avocats en danger le 10 décembre 2015.