Editorial

« Dessine-moi l’abolition »

Droits de l'Homme

Mis à jour le 17.11.2015

Cérémonie de remise de prix du Concours international de dessin.

Le mercredi 20 mai 2015, plus de 250 enfants étaient réunis dans l’auditorium de la Maison du barreau à l’occasion de la cérémonie de remise de prix du Concours international de dessin «dessine-moi l’abolition».

Le bâtonnier a accueilli avec enthousiasme ce jeune public, qu’il a chaleureusement remercié pour son engagement en faveur de l’abolition.

En 2012, dans la perspective du 5e Congrès mondial contre la peine de mort, deux organisations : l’association française Ensemble contre la peine de mort (ECPM) et Poster for Tomorrow ont décidé de susciter l’engagement citoyen de la jeune génération sur la question de l’abolition universelle par une approche ludique en faisant appel à leur créativité au travers d’un concours de dessin à destination des collégiens et lycéens.

Deux organisations étaient partenaires de ce projet :

ECPM a apporté au projet sa connaissance internationale des questions relatives à la peine de mort et Poster for Tomorrow a fourni un savoir-faire artistique et des conseils techniques dans la réalisation graphique de l’affiche.

Depuis 2000, ECPM lutte pour l’abolition universelle de la peine de mort. Cette association est à l’origine des congrès mondiaux contre la peine de mort, qu’elle organise tous les trois ans (Strasbourg 2001, Montréal 2004, Paris 2007, Genève 2010 et Madrid 2013) et dont le barreau de Paris a toujours été partenaire. Poster for Tomorrow est une association, dont l’objectif est d’encourager les citoyens du monde, qu’ils soient graphistes ou non, à réaliser des affiches sur une thématique des droits de l’Homme afin de stimuler le débat sur des sujets qui concernent chacun d’entre nous.

En France, le projet : « Dessine-moi l’abolition » a touché plus de 6 000 jeunes qui ne demandent qu’à participer au mouvement abolitionniste et à agir à leur niveau pour dénoncer la peine capitale. ECPM a décidé de renouveler ce projet en ouvrant la participation de son concours à des jeunes de France mais aussi du Maroc, de Tunisie, du Liban et de République démocratique du Congo.

Le concours de dessin était ouvert aux élèves de 4e, 3e, 2nde, 1re et terminale (13 à 18 ans) de France, Liban, Maroc, Tunisie et République démocratique du Congo qui devaient être encadrés par un professeur d’arts plastiques ou de toute autre discipline.

Toutes les affiches réalisées sont de grande qualité et dénoncent chacune à sa façon, l’horreur de la peine capitale : la violence des méthodes d’exécution, l’incohérence d’une justice qui tue, etc.

La cérémonie s’est terminée par l’annonce des vainqueurs parmi les participants français du concours 2015 et la révélation des 42 affiches gagnantes de l’exposition 2015

Le barreau de Paris était fier de soutenir une telle initiative qui porte l’espoir, au travers de cette jeune génération d’une abolition universelle.

Consulter le catalogue de l’exposition en cliquant ici.