Editorial

Crise des prisons : les avocats pénalistes du barreau de Paris entravés dans leur travail

Mis à jour le 25.01.2018

Les avocats du barreau de Paris sont appelés à se réunir en robes sur les marches du Palais de justice de Paris, le vendredi 26 janvier 2018 à 13h00.

Les conditions de vies et d’accès à une défense juste et équitable des justiciables actuellement détenus dans les prisons de France, déjà fortement préoccupantes, se sont profondément dégradées depuis le début du mouvement.

Ainsi, les « parloirs avocats » ont été pratiquement supprimés, au même titre que les parloirs famille rendant impossible la préparation des défenses des justiciables.

De nombreuses audiences prévues de longue date, tant en matière d’aménagement de peine que de jugement sont annulées et reportés portant ainsi atteinte à l’exigence d’un délai de jugement raisonnable et au bon fonctionnement de la justice.

De manière plus générale, les conditions de vie des détenus sont devenues tellement indignes que certains repas ne sont pas distribués, les douches quotidiennes ont été restreintes, et les rendez-vous médicaux, parfois urgents, ont été reportés tandis que les conditions d’hygiène et de salubrité confinent au traitement inhumain et dégradant.

Par cette démarche, nous demandons au gouvernement de faire respecter sans délais des conditions normales d’existence et d’accès au droit pour toutes les personnes détenues dans les prisons françaises.