Editorial

Assassinat de l’avocate Ukrainienne Iryna Nozdrovska

Mis à jour le 05.01.2018

L’Observatoire international des avocats en danger (ci-après, « OIAD ») est profondément choqué après l’assassinat de l’avocate Ukrainienne Iryna Nozdrovska qui militait pour la défense des droits de l’homme et travaillait sur des dossiers sensibles.

Le corps de cette avocate de 38 ans a été découvert lundi 1er janvier 2018 dans une rivière près de Kiev, alors que la militante était portée disparue depuis plusieurs jours.

irina.jpg

Iryna Nozdrovska avait notamment consacré les deux dernières années à empêcher la libération de l’homme qui conduisant sous l’emprise de la drogue et de l’alcool avait mortellement blessé sa sœur dans un accident de la route en 2015. Condamné à sept ans de prison en juin, Dmytro Rossochansky, neveu d’un juge, avait de fortes chances d’être amnistié et remis en liberté, jusqu’au rejet de son appel par la cour d’appel de Kiev le mercredi 27 décembre 2017. Selon le groupe ukrainien pour la protection des droits de l’homme de Kharkiv (KHPG), ce rejet d’appel aurait été obtenu grâce à l’implication personnelle d’Iryna Nozdrovska qui avait décidé de se mobiliser toute son énergie pour l’affaire de sa sœur cadette.

Me Nozdrovska aurait reçu à plusieurs reprises des menaces de la part de l’accusé et de sa famille pendant le procès et tout dernièrement lors de l’audience du 27 décembre 2017. Plusieurs sources rapportent que le père du chauffard lui aurait dit à la sortie du tribunal : « Tu vas mal finir. » L’avocate disparaissait le lendemain.

L’OIAD tient à présenter ses plus sincères condoléances à la famille d’Iryna Nozdrovska.

L’OIAD appelle les autorités Ukrainiennes à respecter les Principes de base relatifs au rôle du barreau, adoptés par les Nations-Unis à la Havane en 1990 qui prévoient notamment que :

« Lorsque la sécurité des avocats est menacée dans l'exercice de leurs fonctions, ils doivent être protégés comme il convient par les autorités. » Principe 17

L’Observatoire appelle les autorités ukrainiennes à tout mettre en œuvre pour arrêter et poursuivre les auteurs de cet horrible assassinat.

Qui sommes-nous ?

L’Observatoire international des avocats en danger a été fondé par le Conseil national des barreaux (France), le Barreau de Paris (France), le Consejo General de la Abogacía Espanola (Espagne), et le Consiglio Nazionale Forense (Italie). Son objectif est de mener une veille permanente de la situation des avocats menacés dans le monde en raison de l’exercice légitime de leur profession et de porter assistance aux avocats dont la vie, la liberté ou l’exercice professionnel sont menacés.

Sont membres actifs de l’OIAD les barreaux suivants :

Cameroun

Barreau du Cameroun

Espagne

Barreau de Barcelone

Colegio de Abogados del Senorio de Bizkaia (Bilbao)

Colegio Legi de l'Advocacia de Lleida

Barreau de Madrid

Colegio de Talavera de la Reina (Toledo)

France

Barreau de Caen

Barreau des Hauts-de-Seine

Barreau de Metz

Barreau de Montpellier

Barreau de La Rochelle - Rochefort

Barreau de Lyon

Barreau de Rouen

Barreau de Strasbourg

Barreau de Tour

Barreau de Thonon les Bains

Barreau de Rennes

 

Italie

Barreau de Bari

Barreau de Brescia

Barreau de Messina

Barreau d’Oristano (Sardaigne).

Barreau de Rome

Barreau de Milan

Barreau de Turin

 

Suisse

Barreau de Genève

 

Turquie

Barreau de Dyarbakir