Editorial

Turquie : Expulsion du territoire turc de l’avocate italienne Barbara Spinelli

Droits de l'Homme

Mis à jour le 23.01.2017

COMMUNIQUE DE L’OBSERVATOIRE INTERNATIONAL DES AVOCATS EN DANGER (OIAD)- Mercredi 18 janvier 2017

 

 

L’Observatoire International des Avocats en danger dénonce avec force l’arrestation et l’expulsion du territoire turc de l’avocate italienne, du Barreau de Bologne, Barbara Spinelli.

Le vendredi 13 janvier 2017, l’avocate Barbara Spinelli se rendait à Ankara pour participer à une importante conférence internationale organisée par 19 barreaux turcs et plusieurs organisations internationales d’avocats sur le thème de l’état de droit et des droits de l’Homme.

Les autorités turques l’ont arrêtée à l’aéroport d’Istanbul et forcée à passer une nuit en cellule de sécurité et en présence d’un autre détenu, dans l’aéroport, avant de l’expulser vers l’Italie le jour suivant. Elle a en outre été contrainte de remettre à la police frontalière la batterie de son téléphone portable, ayant refusé de remettre son téléphone lui-même, pour qu’elle ne puisse communiquer avec l’extérieur pendant tout le temps de sa détention.

L’OIAD affirme tout son soutien à Barbara Spinelli, avocate courageuse qui avait déjà effectué plusieurs missions d’observation internationale, notamment pour le compte de l’OIAD dans le cadre de l'affaire de Deniz Sürgut, avocat kurde membre de l'Association des Avocats pour la Liberté (OHD).

L’OIAD s’associe aux protestations exprimées par le Président du Consiglio Nazionale Forense, Andrea Mascherin, qui a envoyé une lettre aux Ministres italiens des Affaires étrangères et de la Justice pour dénoncer les faits et a fait publier un communiqué (lien).

L’OIAD dénonce cette tentative des autorités turques de faire pression sur les avocats étrangers qui s’efforcent d’affirmer leur solidarité avec leurs confrères turcs victimes de graves persécutions de leurs droits et des droits de la défense.

 

 

Qui sommes-nous ?

L’Observatoire international des avocats en danger a été fondé par le Conseil national des barreaux (France), le Barreau de Paris (France), le Consejo General de la Abogacía Espanola (Espagne), et le Consiglio Nazionale Forense (Italie). Son objectif est de mener une veille permanente de la situation des avocats menacés dans le monde en raison de l’exercice légitime de leur profession et de porter assistance aux avocats dont la vie, la liberté ou l’exercice professionnel sont menacés.

Sont membres actifs de l’OIAD les barreaux suivants :

Madrid

Rome

Lyon

Caen

Rouen

La Rochelle

Montpellier

Metz

Hauts-de-Seine

Tours

Thonon-les-bains

Brest

Oristano

Turin

Genève

Talavera de la Reina (Tolède)

Lleida

Bilbao