Article

Télétravail et collaboration

Mis à jour le 08.04.2021

Le Président de la République a annoncé mercredi dernier de nouvelles mesures de restrictions liées à la crise sanitaire pour au moins quatre semaines.

Si ce confinement plus souple permet les déplacements pour raisons professionnelles, nous rappelons que le travail à distance doit être le principe, en particulier pour les avocats collaborateurs, les élèves avocats et les stagiaires.

N’hésitez pas à poser vos questions par mail, une réponse vous sera apportée dans les meilleurs délais. Email: comitecovid19@avocatparis.org

Les déplacements doivent être limités à ce qui est véritablement indispensable : dossier nécessitant une présence physique au cabinet, récupération du courrier qui relève de la responsabilité de l’avocat, audience, garde à vue, etc.

Dans ces cas limités au maximum, le cabinet doit veiller à mettre en place des conditions de travail respectant les consignes sanitaires.

Il est rappelé également que toute rupture (ou suspension) d’un contrat de collaboration qui serait fondée sur le refus du collaborateur de venir travailler au cabinet pour raison sanitaire serait, en dehors des exceptions précitées, contestable.

Le collaborateur libéral, s’il jouit d’une liberté d’organisation, doit néanmoins veiller à respecter les mesures sanitaires instaurées par le cabinet et à permettre la continuité de l’activité.

Nous comptons sur votre engagement constant en cette période particulière.