Editorial

Soutien à Ramon Cadena, avocat guatémaltèque

Droits de l'Homme

Mis à jour le 09.09.2016

COMMUNIQUE DE L’OBSERVATOIRE INTERNATIONAL DES AVOCATS EN DANGER (OIAD) - Mercredi 24 août 2016

L’Observatoire International des Avocats en Danger apporte son entier soutien à Ramon Cadena, avocat directeur de la Commission Internationale de Juristes pour l'Amérique centrale, qui a été victime, lundi matin, d’un cambriolage à son domicile. Au moins une douzaine d’hommes armés, se présentant comme des agents de police, ont pénétré de force et ont dérobé son ordinateur portable.

Ramon Cadena considère qu’il s’agit d’un acte d’intimidation en lien direct avec son activité d’avocat. En effet, aucun objet de valeur n’a été dérobé lors de cette intrusion hormis son ordinateur portable.

Il a, en outre, participé à des affaires médiatiques d’envergure. Il a, en 2013, déposé plainte à l’encontre du conseil de l’ancien dictateur militaire Efraín Rios Montt pour manquement au code de déontologie à la suite de quoi l’avocat a été suspendu. Plus récemment en juillet 2016, il a participé en tant qu’expert au procès « des défenseurs de Huehuetenango », ville du Guatemala, au cours duquel sept autorités communautaires du nord du département étaient criminalisées pour avoir défendu leur territoire.

Ramon Cadena intervient également dans la défense du mouvement de résistance pacifique « La Puya », qui milite contre l’implantation d’une entreprise minière américaine près de la ville de Guatemala, et qui dénonce les violences exercées envers les activistes de cette communauté.

Ces actions, toutes en faveur de la défense des droits de l’Homme, font de Ramon Cadena l’un des avocats les plus actifs au Guatemala dans ce domaine.

Cette attaque s’inscrit par ailleurs dans un contexte plus large de menaces et d’intimidations qui touche l’ensemble des avocats et procureurs défenseurs des droits de l’Homme au Guatemala, ce depuis plusieurs mois. 

Bien qu’il semble que Ramon Cadena ait été placé sous protection policière, l’Observatoire International des Avocats en Danger est inquiet de l’évolution de la situation le concernant, ainsi que des conditions d’exercice de nombreux confrères guatémaltèques.

Il entend saisir les autorités compétentes et alerter la communauté internationale quant à ces graves violations des droits de la défense.

 

Qui sommes-nous ?

L’Observatoire international des avocats en danger a été fondé par le Conseil national des barreaux (France), le Barreau de Paris (France), le Consejo General de la Abogacía Espanola (Espagne), et le Consiglio Nazionale Forense (Italie). Son objectif est de mener une veille permanente de la situation des avocats menacés dans le monde en raison de l’exercice légitime de leur profession et de porter assistance aux avocats dont la vie, la liberté ou l’exercice professionnel sont menacés.