Editorial

Solidarité avec les réfugiés

Nos dernières actions

Mis à jour le 22.09.2015

À l’heure où l’Europe affronte un défi sans précédent, celui de centaines de milliers de réfugiés qui fuient les atrocités de la guerre pour frapper à sa porte, notre barreau doit apporter sa contribution au nom des valeurs qui l’animent...

 

 

 

 

 

pos_lm.jpg

À l’occasion d’une réunion qui s’est tenue à l'Hôtel de Ville en présence, notamment, de Madame Anne Hidalgo, du Président Claude Bartolone, de Monseigneur André Vingt-Trois et de Monsieur Jean-François Carenco, Préfet de Région, nous nous sommes engagés à trouver des solutions pour les avocats et les magistrats syriens, irakiens ou autres qui trouveraient refuge dans notre pays.

En dépit des difficultés liées à la langue ou aux diplômes, n’oublions pas que le droit qu’ils pratiquent est inspiré du nôtre, et qu’au-delà des différences ils sont avant tout des hommes de justice qui ne trouvent souvent leur place ni auprès du pouvoir officiel qui anéantit son peuple, ni auprès des barbares qui méprisent la justice des hommes.

Nous leur ferons une place dans nos cabinets, les assisterons pour qu’ils obtiennent un statut de réfugié, valident des équivalences, apprennent le français. 

Par leur connaissance du Moyen Orient, ils pourront nous faire profiter de leur expérience dans certains dossiers, nous aider dans notre ouverture à l’international, donner des cours à l'EFB.

Nous le ferons, parce que nous croyons à ce brassage de cultures qui, en répondant aujourd'hui au premier des devoirs - le devoir d'humanité- contribue aussi à faire de notre ville et de notre barreau l'une des principales places du droit dans le monde.

Nous le ferons pour rappeler que ce que cherchent ces familles, au-delà de la possibilité de vivre libres, c'est d'abord du droit. L’application des droits de l’Homme dont ils ont toujours été privés. Et le droit, c'est évidemment par les avocats qu'il s’obtient. 

Nous avons renforcé nos permanences : 35 bis, CNDA, Antenne des mineurs et  nous nous sommes engagés à être présents dans tous les lieux d'accueil. 

Ces interventions s'effectuent pour la plupart au titre de l'AJ mais, en outre, nous avons reçu, de toutes parts, des offres de services de confrères parisiens qui sont prêts à intervenir pro bono.

Merci à tous.