Editorial

Retour sur le Campus International Côte d’Ivoire qui s’est tenu les 20 et 21 septembre derniers à Abidjan :

Mis à jour le 08.10.2018

Les 20 et 21 septembre derniers, le Barreau de Paris a organisé conjointement avec le Barreau de Côte d’Ivoire un Campus International thématique intitulé « Regards croisés sur la pratique de la médiation et de l’arbitrage ». Ce Campus a su rassembler, en plein cœur d’Abidjan, dans le quartier d’affaires du Plateau, des avocats ivoiriens, parisiens et de nombreux autres barreaux. Se sont également joints aux travaux des professionnels du droit, des universitaires, des membres d’entreprises, des représentants politiques et institutionnels. Dédié à l’arbitrage et à la médiation, ce Campus s’est voulu la rencontre entre deux grandes places de droit possédant une forte expertise dans ces matières mais également un forum d’échanges et de rencontres. Réunissant des intervenants en prise directe avec les enjeux, il s’est avéré un véritable succès. En témoignent les échanges riches et pertinents qui ont émaillé les deux journées de conférence, attestant du vif intérêt des très nombreux participants, près de trois cent personnes !

Les sept tables rondes organisées lors des deux journées de conférence ont permis des débats techniques et des regards croisés sur les pratiques française et ivoirienne de l’arbitrage et de la médiation. De nombreux sujets ont été évoqués : les textes et les pratiques de la médiation et de l’arbitrage, les clauses graduées, le rôle du juge dans la mise en œuvre de la médiation et de l’arbitrage, les pratiques d’administration de la preuve dans les procédures d’arbitrage internationales, la médiation et l’Afrique, la médiation internationale et l’arbitrage international comme vecteurs de développement économique et, enfin, les 60 ans de la Convention de New York et l’exécution des sentences arbitrales. En outre, en marge du Campus, de nombreux évènements ont été organisés qu’il s’agisse de célébrer et encourager la jeunesse (concours d’éloquence des jeunes barreaux placé sous l’égide du nouveau Bâtonnier de Côte d’Ivoire depuis le 1er octobre, Thomas N’Dri, et du Vice-Bâtonnier de Paris, Basile Ader ; remise de prix par Janine Franceschi Bariani, déléguée générale de la Fondation du droit pour la Société), échanger sur la sécurisation des flux financiers par les CARPA ou partager des moments conviviaux (cocktail à la Résidence de France à l’invitation de l’Ambassadeur de France, Gilles Huberson ; soirée dansante organisée par le Barreau de Côte d’Ivoire).

Le Bâtonnier de Paris, Marie-Aimée Peyron, a appelé de ses vœux, d’une part, la préparation d’une convention de coopération entre le Barreau de Paris et le Barreau de Côte d’Ivoire qui puisse sceller les liens d’amitié qui unissent lesdits barreaux et qui envisagerait des projets futurs de coopération technique et de formation, et, d’autre part, la réactivation de l’Union internationale des CARPA, créée en 2013 et dont sont parties prenantes le Barreau de Côte d’Ivoire et le Barreau de Paris.

Lors de ce Campus, les liens ont été renforcés entre le Barreau de Paris et le Barreau de Côte d’Ivoire mais également avec les barreaux de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et ceux de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA). La coopération technique et amicale avec ces barreaux est une priorité du Barreau de Paris.