Editorial

Le Barreau de Paris vote pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Egalité professionnelle

Mis à jour le 07.05.2015

Le barreau de Paris, sous l’impulsion du bâtonnier de Paris, Christiane Féral-Schuhl, vient de voter un plan d’actions sans précédent pour assurer l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes avocats.

Le 5 mars, le Conseil de l’Ordre a adopté le rapport sur l’égalité professionnelle présenté par Michèle Brault, Membre du Conseil de l’Ordre, avec Valence Borgia, déléguée du bâtonnier au Laboratoire de l'Égalité, entérinant ainsi des mesures visant à favoriser l’égalité professionnelle au sein de la profession.

Une immunité pour les femmes après la maternité
Le Conseil de l’Ordre s’est prononcé en faveur du renforcement de la protection des avocates collaboratrices de retour dans leur cabinet après un congé maternité. Désormais, une période d’immunité de deux mois est instaurée (à compter de la date de leur retour), au cours de laquelle leur contrat ne peut être rompu unilatéralement par leur cabinet.

Veille, alerte et formation pour lutter contre les discriminations
Le barreau de Paris se dote également d’une Commission Égalité professionnelle qui a pour mission de faire des propositions afin d’assurer afin d’assurer l’égalité professionnelle au sein de la profession.
Elle publiera et analysera les informations statistiques collectées par l’Observatoire de l’Egalité, créé en 2012 (rémunération annuelle, taux de féminisation des collaborateurs et associés, pourcentage de départ en fonction du sexe, répartition selon les modes d’exercices…). Elle pourra également formuler des recommandations visant à mettre un terme aux mauvaises pratiques recensées dans certains cabinets.
Un module de formation à l'égalité professionnelle adapté aux particularités de l'exercice libéral de la profession d'avocat à Paris va également être mis en place. Cette formation sera dispensée le plus largement possible (à l'ensemble des élèves avocats, aux membres du Conseil de l'Ordre, et auprès de tous les avocats en exercice dans le cadre de la formation continue).
Pour Christiane Féral-Schuhl, bâtonnier de Paris : « Ce plan ambitieux et concret est une petite révolution dans notre monde professionnel. Désormais, nul ne pourra plus prétendre que les avocats de Paris vivent déconnectés d’une société où l’élan vers l’égalité est devenu la norme. Le barreau de Paris se fixe des objectifs clairs et irrévocables pour assurer à toutes et à tous, femmes et hommes, un développement professionnel sans discrimination de sexe ».