Editorial

NON aux cages de verre dans le nouveau tribunal de Paris

Mis à jour le 17.04.2018

L’Ordre des avocats de Paris dénonce la présence de cages de verre dans les futures salles d’audience correctionnelles du nouveau tribunal de Paris

Sous couvert d’une prétendue sécurité, il s’agit en réalité d’économiser des escortes policières.

Nous ne ferons pas l’économie de la dignité des justiciables qui doivent pouvoir librement communiquer avec leur avocat.

Aucune procédure ne justifie, par principe, qu’il soit porté atteinte au plein exercice de la défense.

L’Ordre des avocats de Paris demande le démantèlement total et sans exception des boxes de verre et ce avant que ne vivent les premières audiences correctionnelles, soit avant le 23 avril 2018.

Les avocats ne cautionneront pas qu’une telle justice attentatoire à la présomption d’innocence soit rendue au 21e siècle.

Ils entendent poursuivre de défendre sans entrave de verre ou de fer qui empêche la parole dans les lieux de justice.

L’Ordre des avocats de Paris a d’ores et déjà alerté le défenseur des droits sur ce sujet.