Conseil de l'Ordre

Motion sur la situation alarmante d’Hassane Barry, avocat au barreau du Mali

Travaux, rapports et délibérations

Mis à jour le 27.11.2019

Lors de sa séance du 26 novembre 2019, le Conseil de l’Ordre du barreau de Paris a adopté à l’unanimité, sur un rapport de Martin Pradel, secrétaire de la commission Droits de l’Homme, une motion sur la situation alarmante d’Hassane Barry, avocat au barreau du Mali.

« Le Conseil de l’Ordre des avocats à la Cour d’appel de Paris s’alarme de la situation de Monsieur Hassane Barry, avocat au barreau du Mali, qui a été arrêté par la Direction générale de la gécurité d’État malienne le vendredi 22 novembre 2019, puis détenu durant plus de trois jours par les autorités maliennes.

Il considère cette arrestation contraire aux règles communautaires et internationales régissant l’exercice de la profession d’avocat, notamment au Règlement n°05/CM/UEMOA relatif à l’harmonisation des règles protectrices régissant la profession d’avocat dans l’espace UEMOA.

Le Conseil de l’Ordre affirme que la défense de la sécurité nationale d’un État ne saurait justifier qu’il soit ainsi gravement porté atteinte à l’exercice et aux règles protectrices de la profession d’avocat.

Le Conseil de l’Ordre réaffirme avec force son attachement au respect des droits des avocats et des droits de la défense.

Le Conseil de l’Ordre exprime sa solidarité au Conseil de l’Ordre des Avocats du Mali et à Monsieur Hassane Barry. »