Editorial

Exercer au Liban

J'exerce à l'international

Mis à jour le 28.03.2017

La loi n. 8/70 du 11.3.1980 prévoit dans son article 5 les conditions d’accession à la profession d’avocat au Liban comme suit :

  • L’avocat doit être de la nationalité libanaise depuis plus de 10 ans ;
  • Il doit avoir la capacité juridique et avoir plus que 20 ans ;
  • Il doit être titulaire d’un baccalauréat d’études libanais et d’un diplôme de droit libanais.

Par conséquent, les étrangers ne peuvent accéder à l’exercice de la profession d’avocats au Liban. Toutefois, il est permis aux avocats libanais de signer des conventions de correspondance avec les avocats étrangers. De même un avocat étranger peut demander au Bâtonnier de l’Ordre de l’autoriser à assister aux audiences et plaider devant les tribunaux, à condition d’être assisté par un avocat libanais.

L’Ordre des avocats à la Cour de Beyrouth a conclu plusieurs conventions avec l’ordre des avocats à la Cour de Paris sur la collaboration entre les deux barreaux.