FAQ

Un collaborateur doit-il obtenir l'autorisation d'un cabinet avant d'accepter un nouveau client ?

Collaboration libérale - clientèle personnelle

Mis à jour le 05.09.2017

Le principe est la liberté de choix pour le collaborateur de ses clients personnels. Toutefois, le collaborateur et le Cabinet ne pourront, dans une même affaire assister ou représenter une partie ayant des intérêts contraires à ceux d’un client ayant saisi en premier l’un ou l’autre. En conséquence, le collaborateur devra avant d’accepter toute nouvelle assistance ou représentation d’une partie, vérifier si cette nouvelle assistance ou représentation peut générer un risque de conflit d’intérêts. Lorsqu’un outil de vérification des conflits d’intérêt existe dans le Cabinet, cette vérification se fera au moyen de cet outil,  le Cabinet faisant alors diligence pour faciliter l’accès du collaborateur à ces informations.