Document

Communications en matière de nuage européen de données et du passage au numérique de l’industrie européenne

Veille professionnelle

Mis à jour le 19.09.2016

La Commission européenne a présenté, le 19 avril 2016, une série de mesures en matière de services en nuage et d’infrastructure mondiale de données en nuage qui devraient permettre aux scientifiques, aux entreprises et aux services publics de tirer parti de la révolution en cours dans le domaine des mégadonnées.

Ces mesures sont composées d’une communication intitulée « Passage au numérique des entreprises européennes - Tirer tous les avantages du marché unique du numérique », d’une communication intitulée « Initiative européenne sur l’informatique en nuage - Bâtir une économie compétitive des données et de la connaissance en Europe » (disponible uniquement en anglais), d’une communication intitulée « Plan d’Action 2016-2020 pour l’administration en ligne - Accélérer la mutation numérique des administrations publiques » et d’une communication intitulée « Priorités pour la normalisation en matière de TIC dans le marché unique numérique ».

L’Union européenne est la plus grande productrice de données scientifiques à l’échelle mondiale. Ainsi, pour rendre ses infrastructures plus compétitives et exploiter tout son potentiel en matière de mégadonnées, la Commission entend créer un nuage ouvert européen au service de la science qui devrait s’appuyer sur l’infrastructure européenne de données.

Ce nouvel environnement devrait constituer une base virtuelle pour les chercheurs et les professionnels dans les secteurs scientifique et technologique leur permettant de stocker, de partager et de réutiliser les données au-delà des frontières.

La mise en place de l’initiative sur l’informatique en nuage devrait suivre quatre étapes : la création, dès 2016, d’un nuage ouvert européen en faveur de la science ; l’ouverture, dès 2017, de toutes les bases de données scientifiques issues des futurs projets relevant du programme de recherche et d’innovation « Horizon 2020 »; le lancement, dès 2018, d’une initiative pour accélérer le développement de la technologie quantique; et la mise en place, dès 2020, d’une infrastructure européenne de calcul à haute performance à grande échelle, de stockage de données et de réseau.

Par ailleurs, la Commission appelle à une meilleure coordination avec les Etats membres en matière de passage au numérique des entreprises européennes.

Pour ce faire, elle propose, d’une part, une meilleure coordination au niveau européen des programmes nationaux existants dans le domaine de l’industrie du numérique, en organisant, notamment, des tables rondes et des réunions de haut niveau avec des représentants nationaux des Etats membres et du secteur du numérique et, d’autre part, de mettre à disposition des Etats membres des plans d’investissement prévus par les fonds européens pour l’investissement stratégique et par les fonds européens structurels et d’investissement.

Elle propose, enfin, d’adopter les mesures législatives et instruments politiques nécessaires afin de renforcer la libre circulation des données.