Editorial

Journée Internationale des Droits de l'Homme : J-8

Droits de l'Homme

Mis à jour le 06.12.2016

Portrait de Nguyen Van Dai, éminent avocat vietnamien défenseur des droits humains - Vendredi 2 décembre 2016

  • Pays d’origine : Vietnam
  • Profession : Avocat
  • Causes défendues : Leader du mouvement démocratique vietnamien, fondateur du « Comité pour les droits de l’Homme au Vietnam », bloggeur, fondateur de "Fraternité pour la Démocratie", un groupe d'anciens dissidents emprisonnés.

Nguyen Van Dai est un éminent avocat vietnamien défenseur des droits humains, né en 1969.

Leader du mouvement démocratique vietnamien, Nguyen Van Dai a fondé en 2006 le  « Comité pour les droits de l’Homme au Vietnam »,  et a régulièrement publié des essais en faveur de la démocratie sur des sites internet basés à l'étranger. Nguyen Van Dai a créé un bolg sur la plate-forme de Reporters sans frontières sur lequel il a notamment publié un essai sur les partis politiques, sujet tabou au Vietnam qui ne connait pas le multipartisme.

Fin 2006, la Sécurité publique vietnamienne a lancé une campagne d’arrestations contre les opposants politiques. La police a alors opéré une perquisition dans les locaux du cabinet de Nguyen Van Dai, et, le 6 mars 2007, Le Thi Cong Nhan, avocate, et Nguyen Van Dai, sont arrêtés à leurs domiciles pour avoir écrit et distribué, notamment par le biais d'internet, des documents dénigrant  le pouvoir.

Les deux avocats sont accusés de « propagande antigouvernementale menaçant la sécurité nationale ». En réalité, ce sont leurs activités en faveur de la démocratie et des droits de l’homme qui sont visées, puisqu’elles reviennent à remettre en cause la légitimité du pouvoir en place.

A l’issue d’un procès expéditif qui aura duré seulement quatre heures, Nguyen Van Dai est condamné à cinq ans de prison et quatre ans de résidence surveillée à sa sortie. Lê Thi Công Nhân écope de quatre ans de prison et de trois ans de résidence surveillée. En appel, leurs peines de prison respectives seront réduites d’un an.

En 2013, Nguyen Van Dai, a fondé la "Fraternité pour la Démocratie", un groupe d'anciens dissidents emprisonnés, pour coordonner les efforts de mobilisation à travers le pays. En décembre 2015, la « Fraternité pour la Démocratie » a organisé une série d’évènements sur le thème des droits humains à Hanoï et Saigon,  à l’occasion de la Journée internationale des droits de l'Homme. 

Après avoir organisé un forum sur les droits de l’Homme à Hanoï, Nguyen Van Dai a brutalement été passé à tabac par des hommes aux visages masqués. Une semaine après, le 16 décembre 2015, il est arrêté pour « propagande antigouvernementale ». Il est actuellement détenu dans un lieu inconnu, sans que son avocate n’ait pu le voir. Sa famille n’a depuis aucune nouvelle de lui.

Mobilisation internationale :

Plusieurs organisations internationales ont apporté leur soutien à Nguyen Van Dai appelant à sa libération immédiate et condamnant son arrestation arbitraire ainsi que les charges retenues contre lui en représailles de ses actions en faveur des droits de l’Homme.

L’Observatoire International des Avocats en Danger appelle à la mobilisation de toutes les instances et organisations internationales pour la libération de Nguyen Van Dai et pour que soient respectés au Vietnam les droits et libertés fondamentales garantissant un Etat de droit.

Nous vous invitons à consulter les analyses de ces organisations ainsi que le témoignage de l’épouse de Nguyen Van Dai :

FIDH : https://www.fidh.org/fr/regions/asie/vietnam/lettre-ouverte-au-president-de-la-republique-francaise-francois

Amnesty International : https://www.amnesty.org/en/latest/campaigns/2016/05/detained-for-defending-human-rights-in-viet-nam/

Institut des droits de l’Homme des Avocats européens : http://www.idhae.org/observatoire-fr-page4.1.vie130927

Lawyers for lawyers: http://www.advocatenvooradvocaten.nl/fr/lawyers/nguyen-van-dai/

Reporters Sans Frontières : https://rsf.org/fr/actualites/nguyen-van-dai-et-le-thi-cong-nanh-condamnes-en-appel-une-peine-de-prison-reduite

Frontline Defenders: https://www.frontlinedefenders.org/fr/profile/nguyen-van-dai

Situation des avocats au Vietnam :

Les droits à la liberté d'expression, d'association et de réunion pacifique ont fait l'objet de sévères restrictions de la part de l’Etat qui contrôle les médias et l'appareil judiciaire, ainsi que les institutions politiques et religieuses. Selon la FIDH, le Vietnam compte le plus grand nombre de prisonniers politiques parmi les pays du Sud-Est Asiatique. Il garde actuellement environ 130 dissidents derrière les barreaux, dont des avocats. Les militants et les défenseurs des droits de l’Homme sont l’objet de manière routinière d’agressions physiques, de surveillance, de restrictions sur leur liberté de mouvement, d’arrestations et de détentions arbitraires.

Le 16 avril 2016, 18 organisations ont écrit au Président Obama pour évoquer l’accord de partenariat trans-pacifique et l’inviter, à ce titre, à exhorter les autorités vietnamiennes à libérer tous les prisonniers d’opinion, et à prendre les mesures nécessaires pour que cesse le harcèlement dont sont victimes les défenseurs des droits de l’Homme, notamment les avocats, conformément à ses obligations internationales en matière de droits de l’Homme (http://www.advocatenvooradvocaten.nl/wp-content/uploads/Vietnam-Letter-to-President-Obama-April-2016.pdf).