Editorial

Halte à la judiciarisation du débat d’idées.

Chronique

Mis à jour le 08.07.2015

Pierre-Oliver Sur, bâtonnier de Paris s'inquiète des poursuites engagées à l'encontre de l’avocat blogueur Maître Eolas poursuivi devant les tribunaux à la suite d’un débat sur les réseaux sociaux.

 

 

 

 

 

« Quelle que soit la vivacité des propos échangés sur Twitter, la saisine d’une juridiction pour trancher un débat d’idées me semble disproportionnée. La France est un pays de libre expression et les avocats en sont, historiquement, à la fois les gardiens et les acteurs.

Je souhaite que chacun, dans le respect de l’autre, puisse continuer à débattre et m’inquiète d’une judiciarisation galopante du débat démocratique. »