Editorial

Guide des commissions ouvertes

Les commissions ouvertes

Mis à jour le 03.05.2017

Les commissions ouvertes constituent un fondement de notre Ordre

Le savoir faire et les réflexions de tous les avocats qui y participent sont indispensables pour renforcer notre compétitivité aux plans national, européen et international, et asseoir notre crédibilité et notre force de persuasion face aux pouvoirs publics.

Cette réflexion mise au service de tous, dans l’environnement concurrentiel que nous connaissons aujourd’hui, marqué par la complexité de notre droit, la diversité de nos
activités professionnelles, l’évolution rapide tant de la législation que de la jurisprudence est indispensable.
Le renforcement et la valorisation du rôle des commissions ouvertes et de leurs travaux, en concertation avec le bâtonnier et les membres du Conseil de l’Ordre, y contribueront.

Pour cela, l’article P63 du règlement intérieur du barreau de Paris et son annexe XI ont été complétés, et une Charte des commissions ouvertes promulguée.
Les commissions ouvertes sont réparties en deux catégories, selon leurs domaines
de compétence :
• Commissions thématiques, ayant en charge l’étude des différentes spécialités du droit.
• Commissions internationales, dédiées à la pratique des relations internationales.

Elles ont pour principal objectif de suivre les évolutions juridiques des zones géographiques qu’elles couvrent et d’en informer les avocats.

Elles permettent également de créer un dynamisme entre les avocats de ces régions et le barreau de Paris.
Elles ont également vocation à développer le réflexe de droit comparé, du droit européen et de la défense des droits de l’Homme.

Affirmer le rôle et l’importance des commissions ouvertes, c’est nouer une collaboration étroite avec les membres de la société civile, les associations et les institutions
concernées par les thèmes traités, ceci afin de valoriser l’interprofessionnalité et de renforcer le rôle de l’Ordre sur le plan international.

C’est aussi favoriser la concertation avec le Conseil de l’Ordre, afin que les travaux des uns et des autres soient réalisés dans la continuité et la cohérence.

Cette cohésion est la marque d’un barreau impliqué, solidaire, conscient de la responsabilité qui est la sienne face à l’avenir d’une profession en perpétuel devenir.

Découvrez le guide des commissions ouvertes.