Editorial

Discours prononcé par Monsieur le Bâtonnier de Paris au dîner de la Présidente de la Canadian Bar Association

Rencontres officielles

Mis à jour le 19.08.2016

"Madame la présidente,
Dear hosts,
Dear colleagues,

I’m very proud to be among you and grateful that your president gave me the occasion to thank our friends from Canada.

Qu’il me soit d’abord permis de rendre hommage aux canadiennes, au talent des femmes juristes, aux grandes juristes canadiennes, for their dynamism and their international notoriety.

First, I think of Mrs Beverley McLachlin, Chief Justice, and also of Mrs Louise Arbour and Mrs Louise Otis.

I also want you to know all the respect I have for your president, Mrs Janet Fuhrer.

Ce n’est pas du féminisme, mais la réussite d’une société égalitaire dans laquelle femmes et hommes, avocates et avocats, œuvrent ensemble, women and men, together for the rule of law.

Comment ne pas aussi saluer la belle décision que vient d’annoncer Monsieur le premier ministre Justin Trudeau : le bilinguisme à la Cour suprême du Canada.

Au moment où les anglais ont décidé de nous quitter, je sais, qu’au final, l’Europe tiendra.

Even if our english friends are going to leave the bridge, we will remain in the same boat.

Ils nous laissent la barre mais nous continuerons de naviguer ensemble.

Tant que nous partagerons les mêmes valeurs, tant que nous accepterons nos différences, nous suivrons le même cap.

Au final, nous lâcherons l’ancre dans un monde qui sera un havre de common law et de civil law, a harbor sheltering both common law and civil law.

Mr prime Minister Justin Trudeau has shown us the way : we must learn to speak one another’s language in order to understand and to be understood.

We still have to fight togheter for human rights and rule of law.

Notre vieille Europe est en proie au terrorisme et pour faire face, les français ont adopté toute une série de nouvelles lois répressives qui aurait fait de mon pays le plus sécurisé d’Europe, le plus sûr, si les droits de la défense n’avaient pas été oubliés.

Now that we have secured our safety, we need a french habeas corpus.

Nous sommes conscients à présent qu’il faut mettre les droits de la défense et le statut de l’avocat à l’abri de la Constitution pour les protéger des agitations législatives.

En attendant de trouver une source intarissable de liberté, nous nous désaltérons à la coupe des arrêts de la Cour suprême du Canada. We satisfy our thirst for freedom by drinking from the cup of righteousness of your Supreme Court.

Au fil de décisions claires et limpides, dont celle du 13 février 2015, cette haute Cour a su analyser le rôle fondamental des avocats, dont la liberté, l’indépendance et le secret sont indispensables en démocratie.

A chaque fois que possible, je partage ces vérités avec nos professeurs nos juges, nos parlementaires, nos candidats à la présidence de la République et aussi avec les candidats pressentis à la présidence de la commission européenne.

A chaque fois, je cite mes plus belles références internationales, les références canadiennes, vos références, your concepts and your judicial decisions.

Alors, ce soir, je ne peux que conclure en portant le toast que vous m’avez inspiré comme un vœu : à la vie et à la liberté ! To life and freedom ! A la vie et à la liberté."

Frédéric Sicard
Bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Paris

 

(Ottawa, le 10 août 2016)