alt

Avocat et homme politique, Pierre Masse (1879-1942) fut l’une des grandes figures du barreau, de la Première à la Deuxième guerre mondiale. Issu d’une famille de robe qui avait quitté l’Alsace en 1871 pour demeurer française, il était profondément patriote. Sa réussite professionnelle et ses responsabilités politiques faisaient de lui un notable de la République.

Pierre Masse était juif et l’antisémitisme français ne lui était pas inconnu. Mais ce soldat décoré pour son courage au combat, cet ancien membre du gouvernement de 1917, député puis sénateur de l’Hérault, ne pouvait imaginer que la France pût s’effondrer au point de renier ses valeurs fondamentales.

Contre le statut des juifs d’octobre 1940, Pierre Masse a protesté hautement, refusant, selon ses propres termes, d’être traité en « Français de la deuxième catégorie ». En « soldat de la France et du droit » (ainsi s’est-il défini), il est demeuré dans Paris occupé, affichant et défendant ses convictions.

Arrêté, interné pendant plus d’un an, il a enduré cette épreuve avec une rare force morale. En septembre 1942, il est déporté à Auschwitz, d’où il ne reviendra pas.

De nombreux hommages ont déjà été rendus à Pierre Masse, récemment honoré au Pavillon français du Musée-mémorial d’Auschwitz. Le médaillon de bronze apposé le 19 mai 2009 dans la galerie de la Première Présidence et les quelques documents présentés ici obéissent à la même préoccupation : rappeler encore et toujours, en la personne d’un homme exemplaire, un crime imprescriptible qui doit demeurer à jamais dans les mémoires.

Remerciements et principales sources :


 

  • « Pierre Masse », hommages de Maurice Ribet, Marcel Poignard, Marcel Roger et Marcel Héraud. Paris, Calmann-Lévy, 1947.
  • Mario Stasi : « Éloge de Pierre Masse », discours prononcé à la rentrée de la conférence du stage des avocats à la cour d’appel de Paris le 30 novembre 1963, Paris, Imprimerie du Palais.
  • Robert Badinter : « Un antisémitisme ordinaire. Vichy et les avocats juifs (1940-1944) », Paris, Fayard, 1997.
  • Annette Lyon-Caen : « Pierre Masse : l’avocat et l’homme politique (1879-1942) », Université Paris I Panthéon-Sorbonne, 1997.