Article

Décision du Défenseur des droits n°2019-093 du 13 juin 2019 - avocats - garde à vue - comportement des policiers

Mis à jour le 23.07.2019

Pour redonner de la force et de la conviction.

Pour lutter contre « l’à quoi bonnisme », une décision du Défenseur des droits obtenue grâce à la persévérance de l’un de nos confrères bien malmené lors de son intervention en garde à vue.

Le Défenseur des droits qui est en charge de la déontologie policière a des pouvoirs d’investigation qui permettent de voir mis en lumière ce que nous sommes souvent bien seuls à dénoncer.

Clothilde LePetit
Avocate, membre du conseil de l'Ordre