Editorial

Coupe nationale des élèves citoyens 2018-2019 une édition consacrée à l’environnement

Mis à jour le 12.04.2019

initiadroit_coupe_05.04_6.jpg

Le 5 avril 2019, le Conseil économique social et environnemental a accueilli quelque 600 élèves, collégiens et lycéens, venus de toute la France pour participer à la finale de la Coupe nationale des élèves citoyens organisée tous les deux ans par l’association InitiaDROIT, en coopération avec les ministères chargés de l'Éducation nationale et de la Justice. Cette édition s’inscrivait dans le cadre des actions éducatives célébrant « l'année de la chimie de l’école à l’université », et avait pour thème un sujet d’actualité : « L'être humain et son environnement : une question de Droit ».

Tout au long de la journée, les collégiens et lycéens ont plaidé sur des déclinaisons du thème principal, adaptées à leur niveau (6e, 5e, 4e, 2de, 1re, Tale), devant des experts et un jury présidé le matin par Corinne Lepage, avocate et ancienne ministre de l’Environnement, et l’après-midi par Peimane Ghaleh-Marzban, directeur des Services judiciaires, qui les a notés sur la pertinence et la construction de leur argumentaire, mais aussi leur conviction et leur talent oratoire. Pour arriver en finale, ils avaient préalablement été sélectionnés à l’échelon académique, sur une composition rédigée collectivement, développant les enjeux humains et juridiques des problèmes posés par le sujet, ainsi que les solutions qu'il est possible d'y apporter.

Que ce soit à la maison, dans l’entreprise, la nature, l’alimentation, l’énergie et en politique, les actions à mener pour protéger l’environnement proposées, voire réclamées par les élèves, ont démontré une grande maturité des jeunes générations et leur réelle prise de conscience des enjeux, tant économiques que sociétaux. « Si nous ne faisons rien, bientôt il n’y aura plus rien à protéger » a ainsi lancé une collégienne, comme en écho à Julien Blanchet, vice-président du CESE, qui avait déclaré en ouverture de l’événement, « il n’y aura pas de transition écologique réussie sans une mobilisation des jeunes citoyens », évoquant notamment les grandes marches pour le climat qui se sont déroulées récemment partout dans le monde.

À l’issue des exposés, les lauréats ainsi que tous les participants ont été félicités par les membres du jury, mais aussi par Marie-Aimée Peyron, bâtonnier de Paris et présidente d’InitiaDROIT, Basile Ader, vice-bâtonnier de Paris, Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, Philippe Baron, vice-président de la Conférence des bâtonniers et Lucile Rambert, directrice générale d’InitiaDROIT, tous émus devant l’enthousiasme et l’implication des élèves.

initiadroit_coupe_05.04_2_0.jpg

Le ministre a profité de cette occasion pour remercier vivement InitiaDROIT pour son action tout au long de l’année au sein des établissements scolaires : « C’est extrêmement important ce que fait InitiaDROIT avec les élèves. Cette association leur permet de prendre conscience de ce qu’est le droit et de l’importance de bien s’exprimer ». En effet, « ce sont tous les ans plus de 800 avocats bénévoles répartis dans 21 barreaux partenaires, qui interviennent au sein des écoles, des collèges et des lycées, dans le cadre de l’enseignement moral et civique, pour leur expliquer la place du droit dans une démocratie, les droits et les devoirs de chaque citoyen et le rôle de l’avocat », a rappelé Basile Ader.

« Nous venons également, à la demande de votre ministre, pour vous apprendre l’éloquence », a souligné le bâtonnier de Paris, « car la façon dont nous parlons, dont nous nous tenons, est importante dans notre vie quotidienne ». Marie-Aimée Peyron a en outre rappelé que plusieurs interventions ont récemment été faites par des avocats bénévoles d’InitiaDROIT lors de la semaine nationale d'éducation et d'actions contre le racisme et l'antisémitisme, organisée en partenariat avec la délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH).

PALMARÈS

– 6e : Collège Jean Moulin (Brive-La-Gaillarde – Académie de Limoges)

– 5e : Colège Laurent Eynac (Monastier-sur-Gazeille – Académie de Clermont-Ferrand)

– 4e : Collège Rambaud (Pamiers – Académie de Toulouse)

– 2de : Lycée Max Linder (Libourne – Académie de Bordeaux)

– 1re : Lycée Prieur de la Côte d’Or (Auxonne – Académie de Dijon)

– Tale : Lycée Sophie Germain (Paris – Académie de Paris)

initiadroit_coupe_05.04_3.jpginitiadroit_coupe_05.04_4.jpginitiadroit_coupe_05.04_5.jpginitiadroit_coupe_05.04_1.jpg