Editorial

La Conférence du barreau de Paris - Promotion 2017

Le concours de la Conférence

Mis à jour le 30.01.2017

Concours de la Conférence

Les douze « secrétaires de la Conférence », jeunes avocats élus à l’issue d’un concours jugeant de l’aptitude oratoire et de la capacité de conviction des candidats, assurent depuis plus de deux cents ans des missions qui leur sont confiées par le barreau de Paris. Les secrétaires représentent le jeune barreau parisien en France et à l’étranger. Ils maintiennent ainsi les liens privilégiés qui unissent le barreau de Paris avec les avocats du monde entier.

conference_groupe_hd_web_0.jpg

Ils organisent le concours de la Conférence, la confé-rence Berryer  ainsi que la petite Conférence  qui sont des écoles de l’éloquence. Au fil des années, la Conférence du barreau de Paris a par ailleurs développé une mission fondamentale, devenue l’une des raisons d’être de cette institution : la défense pénale.

La défense  pénale

Au fil des années, les promotions de secrétaires se sont attachées à intervenir partout où le respect des droits de la défense exigeait la présence d’un conseil alors que l’urgence empêchait qu’un avocat soit prévenu à temps. Les secrétaires assument, tous les jours de la semaine pendant un an, des permanences au cours desquelles ils ont pour mission de :

• Plaider les dossiers de renvoi devant la 23e chambre du tribunal correctionnel de Paris, chambre des comparutions immédiates.

• Prendre en charge les débats contradictoires devant les juges d’instruction et les juges des libertés  et de la détention, lorsque les faits reprochés au mis en examen, qui souhaite un avocat commis d’office, sont de nature criminelle.

Les secrétaires assurent de même, par roulement, une permanence quotidienne au pôle financier de la rue des Italiens (antenne du Palais de Justice où sont instruites les affaires financières) pour assurer les débats contradictoires des personnes déférées souhaitant un avocat commis d’office. Enfin, depuis toujours, l’assistance d’office des accusés devant la Cour d’Assises constitue une mission de la

Conférence

C’est l’une des justifications d’un concours qui met en avant la force de conviction des Secrétaires. Lors des « assises expresses  », un secrétaire se voit confier, à quelques jours de l’audience, la défense d’un accusé qui, n’ayant pas de défenseur, sollicite en urgence  qu’un avocat lui soit commis d’office.

Par ailleurs, les douze secrétaires forment le «noyau dur» d’une défense  d’urgence  dont se charge le jeune barreau dans son ensemble. A titre d’exemple, en 2014, les secrétaires de la Confé- rence ont assuré 776 permanences pénales, dont 344 permanences « mises en examen criminelles », 235 per- manences « comparutions immédiates » et 197 au pôle financier. A ces chiffres, il faut ajouter les centaines de permanences assurées par les secrétaires et anciens secrétaires de la Conférence à l’occasion des gardes à vue criminelles.

Forts de cette expérience, les secrétaires de la Conférence sont en mesure d’apprécier les insuffisances et les mérites de la procédure pénale française. Ils constituent ainsi une véritable force de proposition et de réforme auprès des pouvoirs publics et des médias. Cela a notamment été le cas lorsqu’il s’est agi d’obtenir de la Chancellerie l’assistance gratuite d’un interprète lors de la préparation d’une défense d’office. Ils se sont de même récemment illustrés dans le cadre de la réforme de la garde à vue.

Ont été secrétaires de la Conférence, notamment : Jules Grévy, Jules Ferry, Raymond Poincaré, et plus près de nous, Jean-Denis Bredin, Jacques Vergès, Georges Kiejman, Mario Stasi, Jean-Yves Le Borgne, Christian Charrière-Bournazel, Jean Castelain...

 

Organisation du concours

Le concours est ouvert à tout avocat de moins de 35 ans, ayant moins de 5 ans d’exercice. Des dérogations peuvent néanmoins être obtenues, sur demande auprès du 11e secrétaire. Les épreuves du concours sont prises en compte au titre de la formation continue. «L’objet essentiel du concours de la Conférence est d’apprendre l’art de convaincre. Les candidats devront s’efforcer de développer leur culture générale et d’entretenir l’élégance et la précision de la langue française, tout en démontrant leur capacité à soutenir une argumentation et à défendre une cause».

Le concours se décline en trois tours. Le premier, de janvier à juin, se déroule chaque semaine à la bibliothèque de l’Ordre. Les sujets sont publiés deux semaines avant la séance, et affichés au Palais de Justice. L’inscription est libre, par simple e-mail au 11e secrétaire.

Inscriptions (candidats uniquement) et renseignements auprès de :

Mme Adèle SINGH, 11e secrétaire de la Conférence
singh.avocat@gmail.com
06.88.74.40.38
Entrée libre et gratuite