Article

« Ce n’est pas à l’Ordre des avocats de pallier l’insuffisance ou la carence de l’État »

Mis à jour le 17.04.2020

Découvrez l'entretien du bâtonnier de Paris avec le Club des juristes sur le référé-liberté du Conseil de l’Ordre devant le Conseil d'État.

Dans un entretien accordé au Club des juristes le 14 avril dernier, le bâtonnier de Paris Olivier Cousi a expliqué les raisons de la demande formulée par l’Ordre des avocats, dans le cadre de la procédure de référé-liberté, visant à exiger de l’État qu’il reconnaisse la justice comme un service public essentiel et prioritaire et enjoigne l’administration de fournir des masques et du gel hydro-alcoolique en quantités suffisantes pour assurer l’effectivité du droit de tout prévenu d’être assisté d’un avocat.

Plus généralement, il est revenu sur les difficultés rencontrées par les avocats depuis la décision de fermeture des juridictions.

Découvrez l’intégralité de cet entretien.