Editorial

Barreau de Paris Solidarité fête ses quinze ans !

Mis à jour le 04.10.2018

En 2003 nous partions d’un double constat : 

  •  les plus pauvres ne bénéficiaient pas d’un véritable accès au droit, les permanences du Barreau  se tenant dans des lieux « officiels » dont ils hésitaient à franchir les portes,
  •  de nombreux avocats ne pouvaient, dans leur exercice tourné notamment vers le conseil aux entreprises, pratiquer le désintéressement, valeur cardinale de notre profession. 

Permettre aux premiers de bénéficier, dans un espace mobile venant à leur rencontre, de l’assistance des seconds, telle était l’idée fondatrice du Bus de BARREAU de PARIS SOLIDARITE. 

L’association « Droits d’urgence » fondée par notre confrère Jean-Luc BEDOS à son retour des Etats Unis nous fit bénéficier de son expérience et un partenariat avec la Mairie de Paris vint parfaire l’édifice. 

Quinze ans plus tard, les deux demandes, celle de ceux qui connaissent de grandes difficultés, et celle de nos confrères désireux de s’engager bénévolement pour l’accès au droit n’ont cessé de croître. 

Les lieux de stationnement du (puis bientôt des) bus se sont multipliés. BARREAU de PARIS SOLIDARITE fait partie du décor des parisiens, tandis que les permanences accessibles aux plus démunis, dans les lieux d’accueil et les associations sont de plus en plus diversifiées. Notre Barreau remplit ainsi un devoir de solidarité conforme à ses valeurs.

Le Fonds de dotation Barreau de Paris Solidarité, créé en 2013 par la Bâtonnière Christiane FERAL SCHUL et le Vice Bâtonnier Yvon MARTINET, permet pour sa part tant à l’Ordre qu’aux cabinets d’avocats qui ont vocation à l’abonder de participer financièrement à des actions d’intérêt général en lien avec l’accès au droit. Ce sont chaque année des dizaines d’associations, choisies par un collège de personnalités incontestables,  qui reçoivent des aides du Fonds, ce qui participe du rayonnement de notre Barreau.

Dans une société de plus en plus dure pour les faibles la mobilisation de tous est plus que jamais nécessaire. Vous pouvez y contribuer en donnant de votre temps ou une contribution financière.

Faire preuve d’humanité et de désintéressement, garantir la dignité des plus exposés, c’est respecter le serment d’avocat que nous avons prêté, c’est continuer d’affirmer que notre profession ne se limite pas à des prestations de services rémunérées, qu’elle est et qu’elle reste au service de tous, sans considération de fortune.

Je vous invite donc à nous rejoindre, avocats, collaborateurs ou associés de cabinets de toute taille, pour continuer de construire BARREAU de PARIS SOLIDARITE.

Bâtonnier Paul-Albert IWEINS

img_0458.jpg