Editorial

Avocat en danger : un avocat vénézuélien assimilé à son client

Droits de l'Homme

Mis à jour le 05.11.2015

Tadeo Arrieche Franco, un confrère vénézuélien, avocat de la chaine de supermarchés Día Día mise en cause pour des pratiques frauduleuses, a été arrêté et détenu arbitrairement depuis le 8 février 2015 au Venezuela.

Il a ensuite été co-accusé, conjointement avec les hauts responsables de Día Día, de boycottage et de déstabilisation économique.  

Me Arrieche Franco est clairement ciblé dans cette affaire du simple fait qu’il soit l’avocat de cette chaine de supermarchés.  Cela constitue une violation des principes de base de l’ONU relatifs au rôle du barreau, qui interdisent toute assimilation des avocats à leurs clients ou à la cause de leurs clients du fait de l'exercice de leurs fonctions.

Comme l’a indiqué l'International Bar Association Human Rights Institute qui suit de près la situation des avocats vénézuéliens  depuis quelques années, l'arrestation et la poursuite de M. Arrieche Franco semble être la dernière d'une série d'attaques contre l'indépendance de la profession juridique à travers le pays.

Le barreau de Paris s’est mobilisé pour ce confrère le mois dernier à travers une lettre de soutien dans laquelle il a été demandé aux autorités vénézuéliennes de procéder à la libération de ce confrère, ainsi qu’à celle des autres avocats détenus et privés du libre exercice de leur profession.